Recherche       




BYE BYE BLONDIE (2011) - Cinemaniacs.be
BYE BYE BLONDIE




Gloria et Frances se sont aimées dans la France des années 80 comme on s’aime à seize ans. Puis la vie, autant que les contraintes sociales, les ont séparées. Vingt ans après, à nouveau, leurs chemins se croisent…


8306

Le premier film de Virginie Despentes (Baise-moi) avait fait scandale, ce qui lui assura un succès relatif. Le sujet de son deuxième reste sulfureux, la passion amoureuse entre 2 femmes restant au cinéma rare sinon tabou. Il n’a-heureusement- pas la même crudité que le précédent, sa réalisation apparaît plus sage et mieux maîtrisée. L’intimité amoureuse, le désir sont certes montrés à travers les gestes et les paroles de chacune mais la représentation sexuelle est absente. Dans les années 80, adolescentes en révolte, Frances et Gloria se sont rencontrées dans un hôpital psychiatrique, elles se sont aimées, perdues de vue et retrouvées 20 ans plus tard. La passion se renflamme mais leurs chemins ont largement bifurqué, ce qui rend la compréhension difficile. Le film se construit sur les retours en arrière et la période présente, soulignant similitudes et différences. L’évocation de l’adolescence se marie avec l’ambiance glauque des milieux punk en passant par les skins, qui offrent la communauté primitive de leurs musiques, de leurs drogues et de leurs violences. On a la révolte et la rage dans la peau, on fabrique pour le plaisir des croix gammées comme d’autres feraient des fleurs en papier. 20 ans ont passé, Frances est devenue une star des médias, elle est la compagne d’un écrivain un peu en panne d’inspiration, tandis que Gloria vivote dans la marginalité, avec toujours ce refus d’entrer dans le système. V.Despentes ne se prive pas de moquer les milieux littéraires et du showbiz mais elle n’évite pas la caricature facile. Et le film est ainsi tiraillé entre le vide sidéral du monde de l’adolescence et celui de la vanité des fabricants de modes pseudo-intellectuelles. Le spectateur est en droit de trouver tout ce bruit aussi agaçant qu’inintéressant. On ne mettra pas en cause le talent et l’engagement des actrices, mais on a un peu de peine de voir E. Béart dans un rôle si stéréotypé de star dont le piédestal est en train de vaciller. Le bruit et la fureur cachent difficilement la relative indigence du scénario, de ses dialogues, de ses personnages.

Jean-Pierre Sculier

8307


Donnez votre avis sur le film


8308
8309







2011
Suisse Belgique France
Comédie dramatique
1h38


Vos étoiles


Realisateur

Virginie
Despentes

Biographie_disponible




Acteur

Béatrice
Dalle

(Gloria)


Emmanuelle
Béart

Biographie_disponible

(Frances)


Pascal
Greggory

(Claude)


Stéphanie
Sokolinski

(Gloria ado)


Clara
Ponsot

(Frances ado)


Date de Sortie

Belgique
28/03/2012
DVD
07/09/2012
France
21/03/2012

Distributeur

Lumière

Distributeur dvd/Blu-Ray

Lumière



Sur le web Belgique








Sur le web France