Recherche       




LE PASSE (2013) - Cinemaniacs.be
LE PASSE




Après quatre années de séparation, Ahmad arrive à Paris depuis Téhéran, à la demande de Marie, son épouse française, pour procéder aux formalités de leur divorce. Lors de son bref séjour, Ahmad découvre la relation conflictuelle que Marie entretient avec sa fille, Lucie. Les efforts d'Ahmad pour tenter d'améliorer cette relation lèveront le voile sur un secret du passé.


8795

Plus de doute, Asghar Farhadi est un très grand réalisateur. Avec son premier film réalisé hors d’Iran, il nous offre un chef-d’œuvre. Après « Une Séparation », le coup de cœur de 2011, « Le Passé » continue à creuser le même sillon, celui des malentendus, des demi-vérités, des mensonges que l’on se fait à soi-même et aux autres, qui finissent par séparer. Nous ne sommes plus à Téhéran mais à Paris, la langue a changé, les femmes ne sont plus voilées, autant de glissements qui ne mettent que mieux en évidence la difficulté partout la même, toujours recommencée, de ne pas dériver loin de l’autre, que l’on aime, et qu’on finit par ne plus reconnaître. Farhadi montre et démonte notre capacité à nous construire sur le sable de nos vérités imaginaires. Les premières victimes : nous-mêmes, mais surtout les enfants obligés de porter le poids très lourd des errements des adultes. Magnifique direction des enfants, du sale gamin privé de sa mère, si mal dans sa peau, à l’adolescente fugueuse qui traîne sa révolte contre une recomposition de la famille dont elle ne veut pas ,en même temps qu’un lourd sentiment de culpabilité. Farhadi donne aussi de superbes personnages à ses comédiens adultes : Prix d’interprétation à Cannes pour Bérénice Bejo, ô combien mérité, mais Tahar Rahim et l’Iranien Ali Mosaffa sont eux aussi à la hauteur des exigences du scénario. La jeune Pauline Burlet a la beauté triste de son personnage. Si A. Farhadi parlait à ses acteurs francophones en farsi, réalisateur et acteurs sont pourtant réunis par une complicité évidente : le regard, le geste ont été les communicateurs d’un même langage, celui du cinéma porté ici à la dimension d’un art. Et que le candidat- spectateur se rassure : pas d’ « intellectualisme » dans ce film, rien de démonstratif ni de pompeux, mais une intrigue qui en fait un véritable thriller, passionnant. Vite, Monsieur Farhadi, un autre chef- d’œuvre, dans les lieux et dans la langue qu’il vous plaira.


Jean-Pierre Sculier

8796


Donnez votre avis sur le film


8797


DVD :

Langues : Français Dolby Digital 5.1

Sous-titres : Nederlands, Français (partiel)

Bonus : Making of (26 min)




8798
8799
8800







2013
France
Drame
2h10


Vos étoiles


Realisateur

Asghar
Farhadi




Acteur

Bérénice
Bejo

(Marie Brisson)


Tahar
Rahim

(Samir)


Pauline
Burlet

(Lucie)


Ali
Mosaffa

(Ahmad)


Elyes
Aguis

(Fouad)


Jeanne
Jestin

(Léa)


Sabrina
Ouazani

(Naïma)


Babak
Karimi

(Shahryar)


Valeria
Cavalli

(Valeria)


Scenariste

Asghar Farhadi

Producteur

Alexandre Mallet-Guy

Compositeur

Evgueni Galperine

Youli Galperine

Date de Sortie

Belgique
29/05/2013
>Be TV
15/04/2014
France
15/05/2013
Pays-Bas
08/08/2013

Distributeur

Cinéart