Recherche       




TROIS COEURS (2014) - Cinemaniacs.be
TROIS COEURS




Dans une ville de province, une nuit, Marc rencontre Sylvie alors qu'il a raté le train pour retourner à Paris. Ils errent dans les rues jusqu'au matin, parlant de tout sauf d'eux mêmes, dans un accord rare, comme dansé. Quand Marc prend le premier train, il donne à Sylvie un rendez-vous, à Paris, quelques jours après. Ils ne savent donc rien l'un de l'autre, et c'est bien plus qu'un jeu, c'est comme ça. Sylvie ira à ce rendez-vous, et Marc, par malheur, non. Il la cherchera et en trouvera une autre, Sophie, sans savoir qu'elle est la soeur de Sylvie. Marc et Sylvie se retrouveront, leur accord sans pareil n'aura pas disparu, c'est trop tard...


9505

Les ambitions de Benoît Jacquot étaient clairement annoncées : réussir un beau mélodrame digne des grands maîtres américains du genre. Objectif atteint, il est même permis d’associer cette réussite aux plus beaux films de François Truffaut. Tout commence par l’errance nocturne d’un homme et d’une femme (il s’appelle Marc, elle s’appelle Sylvie)que le hasard (la prédestination ? Le destin ? ) a fait se rencontrer.

Cette nuit-là, dans le dédale des rues d’une petite ville de province, ils parleront beaucoup mais sans rien dire d’eux-mêmes; on les devine tous deux blessés, à la fin d’une aventure sentimentale dont ils n’ont pas encore réussi à se libérer. Scène déjà vue sans doute, mais portée à un haut degré d’émotion par 2 comédiens totalement habités par la solitude de leurs personnages : Charlotte Gainsbourg et Benoît Poelvoorde sont magnifiques de vérité. Ils se donnent rendez-vous quelques jours plus tard à Paris, sans se douter qu’ils vont être emportés dans un engrenage fatal qui constitue la trame de ce « thriller affectif », dixit notre génial Namurois himself.

B. Jacquot s’est souvent passionné pour le destin contrarié de femmes célèbres ou pas. Ici, le spectateur s’attache très vite à ces deux sœurs antiquaires, aux caractères si différents, et pourtant si attachées l’une à l’autre. Chiarra Mastroianni apporte à Sophie une douceur et une fragilité qui font contraste, au moins en apparence, avec la plus grande détermination de Sylvie : leur sororité fusionnelle est bien sûr pour beaucoup dans le drame qui va se jouer.

A ces deux sœurs, il fallait une mère inquiète, dont la parole rare mais tendre, les silences et les regards, expriment à eux seuls un désarroi qui va se renforcer au fil des ravages d’une passion destructrice, comme d’habitude, mais dont on ne se lasse jamais (pour notre plus grand malheur-bonheur). Catherine Deneuve impose son personnage par sa seule présence, dans un salon, dans un salon en principe apaisant, au centre d’une table bourgeoisement garnie, qui se veut conviviale, mais qui est de plus en plus le lieu des tensions qui semblent empêcher toute happy end à venir ! Voilà donc le film de B. Jacquot nanti d’un casting impressionnant pour un mélodrame d’une belle intensité, comme le cinéma français n’est pas coutumier.

Jean-Pierre Sculier

9506


Donnez votre avis sur le film


9507
9508
9509
9510
9511







2014
France
Comédie dramatique
1h44


Vos étoiles


Realisateur

Benoit
Jacquot




Acteur

Benoît
Poelvoorde

(Marc)


Charlotte
Gainsbourg

(Sylvie)


Chiara
Mastroianni

(Sophie)


Catherine
Deneuve

(La mère de Sylvie et Sophie)


Thomas
Doret



André
Marcon

(Le maire)


Scenariste

Benoit Jacquot

Julien Boivent

Producteur

Alice Girard

Edouard Weil

Compositeur

Bruno Coulais

Date de Sortie

Belgique
17/09/2014
DVD
30/01/2015
BLU RAY
30/01/2015
France
17/09/2014
Pays-Bas
06/11/2014

Distributeur

Cinéart

Distributeur dvd/Blu-Ray

Twinpics



Sur le web France





Sur le web USA