Recherche       




LE COUPERET (2004) - Cinemaniacs.be
LE COUPERET


Bruno D., cadre très supérieur dans une usine de papier, après quinze ans de bons et loyaux services, à la complète satisfaction de ses employeurs et de leurs actionnaires, est un jour congédié avec quelques centaines de ses collègues pour cause de redéploiement économique autrement dit délocalisation. Bruno sur le coup ne s’inquiète pas. A son niveau de qualification il est persuadé de retrouver un poste équivalent, il est encore jeune, la quarantaine. Trois ans après, toujours sans travail, il réalise qu’il est engagé, à son corps défendant, dans une guerre d’usure. Il est devenu simple soldat avec pour seule mission se sauver lui-même en préservant son confort et celui de sa femme et ses enfants. Il découvrira bientôt que son équilibre, la cohésion de son couple, l’avenir de ces mêmes enfants dépendent du succès de ce combat. Il s’arme donc, il passe à l’offensive en entreprenant avec méthode et logique la liquidation de la concurrence avant de se jeter à l’assaut de la dernière forteresse -ARCADIA- dernier obstacle entre lui et ce qu’il considère comme son poste légitime.


3845

Costa Gavras nous propose un film sans concession sur la dure réalité qui touche le monde économique : le facteur humain des travailleurs honnêtes qui sont "jetés" pour cause de restructuration et/ou de délocalisation. Un scénario qui fait mouche et qui nous rappelle que rien n'est acquis. Des dialogues percutants qui dénoncent finalement ce que tout le monde pense.
Evidemment, je ne cautionne pas les méthodes radicales choisies par le personnage. On nous montre que chacun ne gère pas l'affront du licenciement de la même manière et que les difficultés de trouver un emploi peut rendre progressivement dépressif ou fou.
Dans un premier grand rôle d'acteur, José Garcia nous fait sourire jaune et il nous prouve qu'il n'est pas seulement un acteur de films comiques mais qu'il peut jouer des rôles très sérieux.
Un film de deux heures qui passe à une vitesse folle tellement on est accroché à l'histoire. Tout l'intérêt du film, ce sont les rencontres avec des seconds rôles croustillants, attachants et humains. Olivier Gourmet y fait d'ailleurs une incursion exemplaire.
Bien souvent, on ne sait plus très bien s'il faut rire de certaines situations ou en pleurer.
Comme l'a dit le réalisateur lors de l'avant-première organisée à Mons, "le film est amoral et c'est à chacun des spectateurs de terminer le film".
A sa sortie en France, les entrées sont considérables. Le bouche à oreille positif fonctionnera sans doute pour maintenir le film à la hauteur.
Ne ratez pas ce film ! Néanmoins, si vous êtes à la recherche d'un emploi, cela ne vous remontera pas le moral.

Pour l'anecdote, il s'agit du 30ème film de la société Wallimage établie à Mons. Le tournage s'est déroulé essentiellement à Liège et à Namur durant l'été 2004.

Laurent Etienne

3846


Donnez votre avis sur le film


3847
3848
3849
3850







2004
France
Thriller
2h02


Vos étoiles


Realisateur

Constantin
Costa Gavras




Acteur

Karin
Viard

(Marlène Davert)


Jose
Garcia

(Bruno Davert)


Olivier
Gourmet

(Raymond Machefer)


Geordy
Monfils

(Maxime Davert)


Yolande
Moreau

(La préposée de la poste)


Scenariste

Constantin Costa Gavras

Jean-Claude Grumberg

Compositeur

Armand Amar

Date de Sortie

Belgique
09/03/2005
France
02/03/2005