Recherche       




DJANGO (2017) - Cinemaniacs.be
DJANGO


En 1943 pendant l'occupation allemande, le tsigane Django Reinhardt, véritable “guitare héros”, est au sommet de son art. Chaque soir il fait vibrer le tout Paris aux Folies Bergères avec sa musique swing alors qu'en Europe, ses frères sont pourchassés et massacrés. Lorsque la propagande allemande veut l'envoyer à Berlin pour une série de concerts, il sent le danger et décide de s'évader en Suisse aidé par une de ses admiratrices, Louise de Klerk. Pour passer, il se rend à Thonon-les-Bains, sur les bords du lac Léman, avec sa femme enceinte, Naguine et sa mère Negros. Mais l'évasion est plus compliquée que prévue, Django et ses proches se retrouvent plongés dans la guerre. Pendant cette période dramatique, il n'en demeure pas moins un musicien exceptionnel qui résiste avec sa musique, son humour, et qui cherche à approcher la perfection musicale...



Une première réalisation pour Etienne Corman, jusqu’ici producteur et scénariste, notamment du très beau « Des hommes et des dieux ».Il choisit d’évoquer la vie de Django Reinhardt au sommet de sa gloire mais qui risque d’être emporté malgré lui dans une guerre qui n’est pas la sienne, répète-t-il souvent. Un temps, il se croit protégé par la musique qu’il voudrait être son seul univers mais une invitation à aller donner des concerts en Allemagne(en présence du Führer) va lui ouvrir les yeux. Django veut laisser libre cours à son génie de l’improvisation, sa musique a besoin de liberté, les nazis prétendent lui imposer des contraintes pour qu’elle devienne acceptable à une sensibilité aryenne. Ce que refuse le musicien gitan, qui découvre en même temps les persécutions dont son peuple est la victime. Pour lui aussi, la solution ne peut être que finale. La promiscuité des musiciens gitans et des gradés nazis qui les considèrent comme des sous-hommes donne lieu à des scènes étonnantes. Il y a chez ces »esthètes » de la SS un étrange mélange de fascination et de répulsion pour une musique qu’ils sont censés haïr. Tout est nuance : Django n’a rien d’un type sympathique, trop conscient qu’il est de son génie. Les résistants ne semblent guère pressés de prendre des risques pour faire passer des gitans en Suisse, ils ont d’autres priorités. La jeune femme, Louise De Klerk, qui semble organiser son passage en Suisse, par admiration pour l’artiste et peut-être aussi par amour, joue un jeu ambigu entre résistance et collaboration. Trouble et troublante Cécile de France. Le film ne brille pas par l’originalité de sa mise en scène. Il est d’un classicisme prudent, et on regrette un peu que cette musique ne soit pas captée avec plus d’audace, qu’elle ne rejaillisse pas davantage mais il est vrai que le réalisateur s’est concentré sur la partie la plus douloureuse de la vie de Django. Et toutes ces restrictions ne valent pas grand-chose en face de la remarquable interprétation de Reda Kateb, toujours impressionnant lorsqu’il joue, lorsqu’il se tait, lorsqu’il regarde avec toutes les nuances, de la tendresse pour sa grand-mère et son épouse (même si parfois délaissée) au mépris pour ces barbares qui cachent si mal leur racisme au quotidien.

Jean-Pierre Sculier
Donnez votre avis sur le film






2017
France
Biographie
1h55


Vos étoiles


Realisateur

Etienne
Comar




Acteur

Reda
Kateb

(Django Reinhardt)


Cecile
de France

(Louise de Klerk)


Xavier
Beauvois

(Médecin STO)


Alex
Brendemühl

(Hans Biber)


Patrick
Mille

(Charles Delaunay)


Scenariste

Etienne Comar

Alexis Salatko

Producteur

Olivier Delbosc

Marc Missonnier

Compositeur

Warren Ellis

Date de Sortie

Belgique
10/05/2017
France
26/04/2017
Pays-Bas
04/05/2017

Distributeur

ABC distribution